Histoire d'Hamorya

Kaäl à la recherche des Ellastio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Invité le Dim 9 Mai - 12:04

Une fois sortie de la grande taverne d'Exogonia je parti directement en direction du quartier Nord. Alors comme ça les tar***ze souhaitaient convertir un marchand de la famille des bourgeois à leur cause ? C'était pas le genre d'actions qui créait des conflits ? Les conflits entre familles de la pègre c'est pas le genre de choses sanglantes ? C'est pas à ces moments là que je m'amuse ? Oui, oui, oui et oui ! Je me disais "Parfait !" je sens que je vais avoir de l'occupation ici. Fallait-il déjà que je m'y retrouve dans ce quartier de bourges. Partout autour de moi je voyais des commerces et des marchands. La vente principal du secteur était bijoux et objets ensorcelés. J'avouerai que c'était beau à regarder la manufacture de la plupart des objets, mais le fait que les commerçants cris sans arrêt et la foule qui se bousculait me les cassaient. Qu'est-ce que j'en avais à faire d'un collier magique ou d'une bague de fiançailles ? Quoi que si le désert était une femme je l'aurai épousé de suite. Faudrait que j'invente une histoire là dessus tient ! Cela ramènerai peut-être plus de pigeon dans mon oasis. Mais à quoi je pensais, je suis censé être un homme d'affaire là sur l'instant. Trouver cette famille de tar***zes et faire en sorte qu'ils m'appellent fiston. Je faisais l'homme devant le vieux mais en fait je suis même pas sûr d'y arriver, c'est un peu quelque chose qui me dépasse. Quoi que je suis sûr que je peux être poli et discipliné...

"Tu veux un collier l'ami de Sudin ?"
Me demanda un marchand.

"Ferme-là si tu veux pas que je t'en mette une !" Répondis-je par réflexe.

Ouai ben c'est pas gagner pour être poli; quoique ça doit-être à cause de la foule ça me met en rogne. De plus faut continuer à chercher la famille des Ellastio dans tout ce bordel...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Destin le Lun 10 Mai - 19:12

Non loin de là, une action presque similaire se déroulait. Une des nombreuses boutiques du Quartier semblait déserté par les clients mais, pourtant, il était facile de voir qu'il se passait des choses à l'intérieur. Pourtant les gens passaient sans y prêter attention. Deux gardes d'une grande musculature et avec des armures de plâtres sur eux, fessaient le gai devant le porte principale de la boutique. A l'intérieur, on pouvait facilement voir des ombres s'agiter dans tous les coins

En s'approchant, on pouvait entendre de nombreux cris et comprendre certaine partie du discourt des parties en présence.


"Fais pas le malin, tu sais très bien qu [...]"

"[...] pas de mal ! Je ne suis qu'un pauvre commerçants !"

"On sait [...] avec la Famille [...] alors tu vas arrêter de jouer les plus fin et [...]"

"Tu sais qui on est ? Alors [...] et plus vite que ça !"

"Mais [...] moi ? Il y a tant [...] que vous pourriez [...]"

"Bon, ça suffit. On sait tout de ton [...] Noricci. Alors maintenant c'est extrêmement simple [...] ou [...] et je ne te le conseil pas."

"Aaaaah ! Les [...] me vengeront ! Il ne vous laisserons pas [...] ça !"

_________________
Tout acte à une conséquence…
MP avec titre explicite, s'il vous plait (sinon pas de réponse),
Réponse aléatoire aux RPs, ne m'attendez pas,
Rien ne s'efface, rien ne se prévois, tout s'improvise.
avatar
Destin
Admin-Fondateur
Admin-Fondateur

Nombre de messages : 2092
Surnom : Le Très-Haut
Pièces d'Or : 13536
Niveau : 10000
Puissance :
100 / 100100 / 100

Race : Esprit Divin
Classe : Maître de la destinée des êtres
Age : Plus vieux que le monde

http://hamorya.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Invité le Lun 10 Mai - 20:26

A force d'avancer dans cette foule, j'ai vraiment cru que j'allai tuer quelqu'un sur le moment tellement elle était lente. C'est alors que je vis enfin ce que je m'efforçai à trouver. C'est foutues Ellastio étaient là. Dans cette boutique gardé par deux armoires à glace. Je me serai bien occupé d'eux afin d'entrer comme une fleur, mais les paroles du vieux me revinrent en tête : "Tu dois utiliser leurs méthodes..." Ouai, mais c'est quoi leurs méthodes aussi ? C'était vraiment soulant de devoir réfléchir et de ne pas foncer dans le tas; mais bon, pour s'amuser encore plus il faut faire des exceptions et changer de comportement. Je me mis à continuer ma route sans jeter de regard à la scène, juste tendre l'oreille. En écoutant la discussion, je ne comprenais pas la totalité de celle-ci mais je voyais que cette famille usait d'intimidation afin d'arriver à leur fin. Cela m'étonnait un peu de la part de ce qui semblait être une belle bande de tar***zes. Mais soit; user de la parole.

Je jetai un regard discret en direction des deux gardes. Voyant qu'il ne prêtait guère attention à moi je me précipitais dans une ruelle passant à côtés de la façade droite du bâtiment. Une fois dans celle-ci, je la longea afin de trouver une quelconque entrée. Effectivement, j'en vis une mais elle se situait à a peu près deux mètres cinquante du sol, et la ruelle se terminait sur un cul de sac.

"Bordel ! C'est quoi l'intérêt de mettre des fenêtre à une tel hauteur ? Il a pas de cave pour mettre ses marchandises le bougre ?" Me mis-je à grogner dans ma barbe.

C'est alors que je remarquai que le mur de la boutique et celui de la façade juste en face étaient plutôt proches.

"Je vais pas faire ça ? Si ? Mais merde je suis pas un de ces co**ard d'acrobates ! Oh et puis m**de !" Me dis-je à moi-même. Je pris mon élan depuis la façade de la boutique et me mis à courir sur celle en face de moi, je sauta sur le mur et pris appuis sur celui-ci afin de sauter vers l'autre et ainsi de suite jusqu'à la fenêtre. Je m'étala comme une m**de de Salamandre contre les briques de la boutique et m'écrasa au sol. Le dos en bouillie je me relevais avec difficulté et dans un hurlement de rage commençais à me diriger vers l'entrée de la boutique.

"Je vais pas passer le nuit sur un foutu mur !"
J'arrivai devant les deux gardes. "Laissez-moi passer !" Leur dis-je avec colère.

A peine ais-je eu le temps de pousser la porte et de voir l'intérieur, qu'ils me tirèrent violemment en arrière et m'envoyèrent valser dans la foule. Mais avant qu'il n'ai eu le temps de m'expulser, j'eus le temps de crier dans la boutique :

"Hey le marchand ! Tu as de la chance d'être protégé par la famille Ellastio sinon je t'aurais démolis et..."
Et je n'eus pas le temps de terminer.

A présent ma fourberie allait peut-être porter ses fruits. Ou alors je me ferai massacrer par la famille que je souhaitai aider. La mort aurait un drôle de sens de l'humour dans ce cas... Je pense pas que ça va marcher...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Destin le Mar 11 Mai - 19:16

"C'est qui ce guignol ?", dit un homme habillé de vêtement en soie juste avant que Kaäl fut jeter dehors. "Attendez, ramenez le moi, je ne veux pas de grabuge dans le rue."

Les deux colosses reprirent donc Kaäl par le col avant de l'envoyer à terre à l'intérieur de la boutique. L'espace d'une seconde plus tard, la porte principale était fermé, l'un de deux colosses se trouvait dehors et le second avait dégainé son épée et la tenait juste à coté de la gorge de Kaäl.

"Vous ne pouvez pas régler vos affaires ailleurs que dans ma boutique ? Je suis innocent, je n'ai rien à voir avec vos trafics !", dit un commerçant brun à la moustache aussi longue que ses cheveux.

"La paix, le marchand ! Ou je te fend en deux ! On sait très bien, toi et moi que tu joues avec les Noricci..."

"Fredo ! Tu ne vois pas qu'on a un invité, garde ta langue !", dit un Homme-Félin, de la race des Félinides, au dénommé Fredo. Le Fredo en question avait tout d'un humain, ses cheveux étaient bond tout comme la barbe qu'il portait. Le tout parfaitement taillé. Le seul truc qui était différent des autres, c'était ses yeux... rouge. Un rouge clair, certes, mais suffisamment visible. Les même yeux qu'Ernesto dans la Grande Taverne.

"Et grâce à toi il connait mon nom... C'est lui qui sens comme ça ?"

"Silence maintenant les gars, et toi aussi le marchand", dit le premier des gars habillé en soie. Ses vêtements étaient impeccable, il était de loin le mieux habillé de tous. Il était clairement humain. Il ressemblait à un de ces Nobles, Comtes, Jarls ou Khans que l'on trouve dans les Nations. Lorsqu'il parlait, les autres se taisaient. Il était celui qui avait l'attitude la plus calme mais, en même temps... il semblait être certainement le moins... gentil.

Il s'approchât de Kaäl, toujours sur la menace de l'épée du colosse.


"Tu es qui toi ?"

_________________
Tout acte à une conséquence…
MP avec titre explicite, s'il vous plait (sinon pas de réponse),
Réponse aléatoire aux RPs, ne m'attendez pas,
Rien ne s'efface, rien ne se prévois, tout s'improvise.
avatar
Destin
Admin-Fondateur
Admin-Fondateur

Nombre de messages : 2092
Surnom : Le Très-Haut
Pièces d'Or : 13536
Niveau : 10000
Puissance :
100 / 100100 / 100

Race : Esprit Divin
Classe : Maître de la destinée des êtres
Age : Plus vieux que le monde

http://hamorya.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Invité le Mar 11 Mai - 22:20

Je crois que mon sourire était démoniaque lorsque je réussi à rentrer dans la boutique. Finalement ça servait à rien de se taper des murs afin de passer par une fenêtre se trouvant à deux mètres cinquante de hauteur. Il suffisait juste d'arriver comme un dingue devant la boutique et crier des absurdités et le tour était joué. Mais par contre, contrairement à un passage discret, là je me retrouvais par terre comme une larve avec une lame sur la gorge; si c'est pas c*n ça ! Les mecs se mirent à parler un peu trop, du coup je réussi à avoir une information en plus. Information sans importance pour sûr, mais on voyais bien que les Ellastio était une famille avec une grande gueule. Depuis tout à l'heure ils gueulaient qu'ils allaient fracasser le marchand, mais ils avaient pas encore donné un seul coup sur celui-ci. Honnêtement j'avais pas peur du molosse qui me menaçait, ni de tout ceux dans la salle. Par contre le gars le plus classe et le plus respecté, lui il me créait des doutes. Je suis sûr qu'il était pas du genre à se salir les mains, mais je sais pas si il était du genre à demander à ses potes de le faire à sa place. Quoi que à présent il m'interrogeait sur mon identité et deux choix s'offraient à moi. Soit je continuai ma petite mascarade, soit je rectifiai le tir. Honnêtement je ne savais pas lequel des deux choisir. J'avais bien envi de dire à ce marchand qu'une bonne partie de la ville était au courant de sa magouille et que pour éviter qu'il parle, les Noricci voulaient sa peau. Mais voyant que les Ellastio le protégeais et voulant éviter un conflit entre famille ils laissèrent tomber l'affaire; et plusieurs baratin comme ça me venaient encore en tête. Mais n'étant pas sûr de bien expliquer les choses, je décidais de m'abstenir et de dire dans une salutation constitué principalement d'un bref signe de la main :

"Moi c'est Kaäl. En fait j'aimerai faire parti de votre famille et...et...Et puis m**de ! Pas la peine de garder ta langue Fredo, moi, ainsi qu'une bonne partie de la ville connait la manigance qu'a ce débile de marchand avec les Noricci."
Je n'avais pas pus résister à raconter des con***ies et à présent je m'adressai au marchand, "D'ailleurs, les Noricci croient que ta ouvert ta grande g***le et veulent ta peau. Ils m'ont envoyé en reconnaissance, mais dés que je leur es dis que les Ellastio te protégeaient, ils m'ont dis de te dire le message suivant..."

Je me racla la gorge et pris une voix de mafieux très foireuse afin d'exprimer le sois-disant message :

"Fais gaffe à toi, car si il arrive que tu t'éloigne de trop des Ellastio, il se pourrait qu'on te retrouve dans le désert bouffé par les charognards."
Je me mis à tousser et repris ma vraie voix. "Tu as de la chance qu'ils veuillent éviter de créer des échos entre les familles, parce que je t'assure qu'ils t'auraient massacré ce soir même mon sa***d !"

Sur ce, je me disais que c'était déjà pas mal d'avoir réussi à sortir autant de conneries en moins de trente secondes d'improvisation. A présent je regardais l'assistance avec innocence, même si le mot "Mensonge" était presque gravé sur mon front.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Destin le Jeu 13 Mai - 10:58

Tout le monde présent observât tour à tour Kaäl puis le Marchand, enfin tout le monde sauf celui qui semblait être le chef de bande et qui lui continuait de regarder Kaäl comme s'il scrutait son âme.

"Non mais... quoi ? Mais je sais rien des affaires des Noricci ! Pourquoi voudraient-ils ma mort ? Je n'ai rien fait, je fait juste ce qu'ils me dissent pour être tranquille ! Ils veulent que je leur face parvenir des gemmes des Mines du Gris-Vermeille, alors j'ai envoyer un message à mon cousin qui est au Repère Marchand et il m'en fait venir, puisqu'il connait un gars qui travail directement dans les mines. Comme ça, ni moi ni lui ne paye, ça reste exclusivement souterrain ! Les Noricci m'ont promit que si je leur donnait 60% de ma cargaison mensuelle, ils ne diraient rien aux autorité ! Parce que si les autorités Norsks apprennent qu'on les vole... ils nous tueraient sans aucune forme de procès ! Mais j'ai... oh non... Non, pitié, ne leur dite pas que je vous ai tout dit"

"Bin voilà, le marchand, suffisait d'être honnête avec nous, tu vois."

Le marchand semblait avoir tout dix, au contentement de Fredo et ses potes. Le chef avait gardé l'oeil sur Kaäl pendant l'explication du marchand, maintenant tout le monde semblait attendre sa décision. Les vissages étaient tourné vers lui avec cette question gravé dans les yeux de tous : "on fait quoi maintenant, boss ?". L'homme habillait tout en soie, leva donc son regard vers le marchand. Il lui sourît, mais ce sourire n'avait rien de sympathique. C'était le sourire de quelqu'un qui a le droit de vie ou de mort sur n'importe qui.

"C'est simple. Tu rompt tout contact avec les Noricci. Maintenant, tu travail pour nous. On te prendra seulement 50% de tes gemmes, mais si tu n'es pas correcte avec nous... disons que la menace des autorité Norsks sera bien nul face à nous."

"Patron... on fait quoi du... Kaäl ? Il en sait trop maintenant."


Tous se mirent à tirer leurs épées et se dirigèrent vers Kaäl qui avait assister à toute la scène. Puis le chef du groupe leva la mains, et tous s'arrêtèrent dans leur élan. Le chef se rapprochât de Kaäl, toujours sous le joug de la lame du colosse, et s'approchât de lui tout en restant à une bonne distance.

"Kaäl, c'est ça ? Tu vas me dire tout ce que les Noricci t'ont dit et, surtout, comment ils ont sus qu'on serait ici aujourd'hui ? Tu vas aussi me dire le nom de ton commanditaire et... tu es vraiment un tueur professionnel ? Généralement, ils sont connu pour se fondre dans la masse... pas pour arriver comme des bourrins. Surtout ceux qui sont engagé par les Noricci."

"Tu ferrais mieux de parler, bonhomme, si tu veux rester vivant."

"Fredo, tait toi."

_________________
Tout acte à une conséquence…
MP avec titre explicite, s'il vous plait (sinon pas de réponse),
Réponse aléatoire aux RPs, ne m'attendez pas,
Rien ne s'efface, rien ne se prévois, tout s'improvise.
avatar
Destin
Admin-Fondateur
Admin-Fondateur

Nombre de messages : 2092
Surnom : Le Très-Haut
Pièces d'Or : 13536
Niveau : 10000
Puissance :
100 / 100100 / 100

Race : Esprit Divin
Classe : Maître de la destinée des êtres
Age : Plus vieux que le monde

http://hamorya.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Invité le Jeu 13 Mai - 11:38

Suffisait d'une étincelle de peur pour créer une explosion d'informations. J'étais bien fier de ma petite mise-en-scène, et à présent le petit marchand parlait devant la famille Ellastio qui l'écoutait avec plaisir et satisfaction. Malgré les nouvelles informations, celui qui semblait être le chef n'arrêtait pas de me fixer; si il faisait pas partit de la pègre j'aurai pu croire qu'il avait des vues sur moi.

En gros, l'histoire c'était que ce marchand réussissait à obtenir des gemmes des mines de Gris-Vermeilles par l'intermédiaire de ses contacts. Et tout ça sous le nez des autorités Norsk; autorités connues pour taper fort. Les Noricci eux, profitaient de ce commerce et menaçait de balancer à la Norskgard le petit pillage intérieur si le marchand créait des soucis. En tout cas, les Ellastio avait à présent de quoi l'embobiner; il était prit entre leurs serres crochues. D'un coup il me semblaient moins tar***ze; quoi que sans moi je sais pas si ils auraient eut leurs informations. Manquait plus qu'ils m'appellent fiston maintenant.

A peine avaient-ils terminés avec le moustachu, qu'ils passèrent directement à moi; d'après les deux sbires j'en savais trop maintenant. Ils dégainèrent et se rapprochèrent de moi dans l'intention de me faire quitter ce beau monde. Je tentais de me relever mais sans succès à cause du gros macaque au dessus de moi; quel salopard celui-là. Je me mis donc à frapper une fois avec ma main et une autre avec mon poing sur le sol abimé. Je senti alors mon petit copain détaler discrètement de sous ma cape pour se cacher dans un coin de la pièce; je voulais pas qu'il crève avec moi le petit. Mais l'homme en soie ne semblait pas d'accord avec ses deux acolytes; il voulait m'interroger avant. Il semblait être le moins c*n de tous. , et heureusement pour moi. Je pouvais donc lui répondre avec un grand sourire de dément :

"Ouai moi c'est Kaäl. Ecoute l'homme en soie, les Noricci ne sont pas au courant de votre présence ici, ils connaissent même pas ma gueule; tout ça c'était un beau et gros mensonge. Moi je suis qu'un nomade du désert qui a croisé un vieux vampire dans une taverne qui m'a dit que je pourrais vous être utile. Ils m'a dit que vous les Ellastio vouliez ce marchand alors je me suis ramené, j'ai balancé ma mise-en-scèbe et ça a marché. Je travaille pour personne, je susi en solo pour l'instant. J'ai essayé de faire le professionnelle et de monter par la fenêtre. Mais pourquoi passer par une fenêtre alors que la porte est ouverte ?"

Je marquai une pause et pris mon air le plus sérieux. Pas de regard ou de sourire sadique, pas d'arrière pensé tel que le mot "tar***ze"; juste mes yeux dans les yeux du chef. Et là je lui dis :

"Je cherche juste de quoi m'éclater; et je pense que avec vous c'est possible. De plus je sens que je pourrai vous être utile."

Je me remémora des paroles du vieux; ça me soulait de dire ça mais pas le choix à Exogonia à ce que j'avais compris :

"Après j'ai aussi besoin d'argent pour vivre. Et le monde des affaires me semble parfait pour bien débuter."


Sur-ce j'affichai un sourire; m'efforçant à ce qu'il ne paraisse aucunement dingue comme j'en avais l'habitude.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Destin le Ven 14 Mai - 9:24

Tous observèrent Kaäl avec une surprise non dissimulé dans le regard. Le marchand, plus particulièrement, se sentait entièrement stupide d'avoir tout dit sous l'effet d'une menace qui était... totalement fausse. Il posât son céans sur un fauteuil en osier et restait totalement abasourdit par ce qu'il venait d'apprendre. Tout comme les autres d'ailleurs. Sous un simple signe de tête du chef, le colosse remit son épée au fourreau suivit par les autres.

"Astucieux... tu ne manque pas d'air, c'est certain. Peut-être que, en effet, tu pourrais trouver une certaine place dans notre Famille. Vient, allons marcher un peu. C'est là où il y a le plus de monde, qu'il y a le moins d'oreilles."

L'ensemble des Ellastio sortirent de la boutique après un dernier clin d'oeil au marchand afin de lui faire comprendre qu'il ferrait mieux de garder sa langue sur tout ce qui venait de se passer. Une foi dans le tumulte de la rue et son bruit assourdissant, le chef reprit la parole.

"Je suis Luigi, Capo de la Famille Ellastio. En gros... ça veut dire que je suis une sorte de lieutenant. Tu connais déjà Fredo, et lui c'est Sandro. Les deux gars là, tu n'as aucune raison de connaître leur nom, ça ne te servira en rien. Je vais te dire, tu m'intéresse Kaäl. Tu es culotté et pas bête. On va peut-être pouvoir faire un truc pour toi. Mais avant.. il faut que tu te changes, viens suis moi."

Le groupe se mit à passer d'une rue à une autre, bousculant les gens mais sans jamais être bousculé à leur tour. En effet, en voyant ce petit cortège protégée par les deux colosses, les gens s'écartait sur leur chemin. On était loin de la bousculade que Kaäl avait vécu pour arriver jusqu'à la boutique. Là, il pouvait marcher tranquillement, les gens fuyaient son regard, ainsi que celui des autres, et s'écartait tout simplement. Les passants étaient ceint par la peur, et cela se voyaient. Les regards étaient fuyant, tout le monde s'obligeait à continuer leur petite vie sans faire attention aux Ellastio juste à leur coté. Ne pas regarder pour ne pas être vue, cela semblait être le mot d'ordre des passants..

Puis le groupe rentrât dans une nouvelle boutique, celle-ci n'abritait pas de bijoux ou autre gemme, c'était une boutique de vêtement du quartier nord.


"C'est pas la mieux, mais c'est la plus proche et elle est à nous. Si tu veux trouver des vêtements correcte, il faudra venir dans le Quartier Est. C'est là qu'on est, de toute façon."

"Ah ! Monsieur Luigi, quel plaisir de vous revoir", dit le marchand. "Je suis surprit de vous voir, je ne vous attendez pas avant la semaine prochaine."

"Ne t'inquiète pas, Titio, on n'est pas là pour ton solde. On adopte un nouveau chien errant et il a besoin d'être habillé."

Le marchand, Titio, se mit à observer Kaäl et à lui tourner autour comme un vautour. Pourtant, il ne semblait nullement éprouver d'intention hostile, au contraire, son regard était remplit de peur et de respect. Puis il se mit à courir dans l'arrière boutique et revient avec quelques vêtements et une ceinture. Ce n'était pas des vêtements extraordinaire, mais il lui donnerait meilleur allure.

"Voilà, voilà, et c'est gratuit. Je fais toujours cadeau de la première commande d'un nouveau membre."

"Merci, je retiendrais ça sur ton prélèvement de la semaine prochaine. Maintenant, laisse nous seule, veux-tu."


Avec un sourire forcé, le marchand quittât sa propre boutique accompagné des deux colosses. Ils allèrent dehors l'un pour attendre et les deux autres pour garder. Fredo et Sandro se mirent à aller dans tous les coins de la boutique pour regarder ce qu'ils pouvaient déniché pendant que Luigi s'installât confortablement sur un siège.

"C'est pas grand chose, mais tu as déjà l'air un peu plus respectable. Bon, avant de te considérer comme fessant vraiment partit des notre, tu travailleras pour moi. Je vais te donner quelques missions et on verra si tu peux t'en sortir. Seul, pour commencer. Peut-être que par la suite tu pourras avoir de l'aide.

Voilà le topo. Tu vas prendre le contrôle d'une boutique pour nous. Celle que tu veux, où tu veux. Mais tu vas convaincre le marchand de travailler avec nous. Tu as l'air doué pour le mensonge, donc tu devrais pouvoir le manipuler facilement. Juste une consigne, pour nous payer... les marchands doivent rester vivant. On opère surtout par l'échange nous autre Ellastio. Donc attend toi à ce que le marchand te demande un échange. Comme tu m'as l'air d'avoir besoin de matériel, tu pourras garder les coins que le marchand te donnera en échange de notre... protection. Ensuite, tu viendras nous rejoindre au Quartier Est. Si tu réussi et que tu restes... correct, alors tu auras ta place dans la Famille."

_________________
Tout acte à une conséquence…
MP avec titre explicite, s'il vous plait (sinon pas de réponse),
Réponse aléatoire aux RPs, ne m'attendez pas,
Rien ne s'efface, rien ne se prévois, tout s'improvise.
avatar
Destin
Admin-Fondateur
Admin-Fondateur

Nombre de messages : 2092
Surnom : Le Très-Haut
Pièces d'Or : 13536
Niveau : 10000
Puissance :
100 / 100100 / 100

Race : Esprit Divin
Classe : Maître de la destinée des êtres
Age : Plus vieux que le monde

http://hamorya.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Invité le Sam 15 Mai - 9:42

Et oui, c'était une victoire. Victoire accompagné des petits plus que j'aime tant. Les têtes des sbires, et surtout la gueule du marchand qui s'est fait roulé. Un grand moment de plaisir intense et de fous rires intérieurs. Intérieur pour la simple raison que je devais rester un minimum sérieux à ce moment précis; car sinon tout ce que j'avais entrepris allait être foutue et on me retrouverai peut-être avec une entaille au niveau de la gorge le lendemain matin; mort bien évidemment. J'affichai juste un petit rictus moqueur tout en jetant un regard exprimant un "Je t'ai n***er vieux !" à l'encontre du moustachu qui venait de comprendre. Suite à tout cela, le chef fît un geste de la main et les sbires rangèrent leurs armes comme de bons chiens-chiens. Quand je pense que je vais devenir comme ça, ça me dégoute. Mais bon plus le choix maintenant, on m'invitai à venir dehors pour parler de mon adhésion sans doute; et mon étreinte était levé. Un grand sourire aux lèvres, je frappa une fois avec le poing et une fois avec la main sur le sol, accompagné d'un petit sifflement aigu; mon pote qui s'était planqué dans un coin de la pièce jusque là vînt se dissimulé à nouveau sous ma cape. Je me relevais sans peine, m'essuya les vêtements, et en même temps que l'un des sbires, fît un haussement d'épaule à l'encontre du marchand; ça voulait simplement dire "C'est pas ton jour; mais le mien si.". Sans aucun doute il était enragé. Puis on s'aventura dans la rue vers je ne sais trop où. Luigi, Fredo et Sandro. Les prénoms de ces hommes m'apparaissaient en gros à présent. Luigi était un Capo de la famille Ellastio; une sorte de lieutenant qui devait avoir certains hommes sous ses griffes. Effectivement les tuyaux du vieux de la taverne étaient plus que prometteurs; à présent j'étais sous la main d'un gars bien placé au lieu de sous celle d'un sbire. Suite à ces présentations je fit un bref signe de la main en tant que bonjour et exclama un simple : "Enchanté !" avant de retourner dans le silence et d'observer avec amusement que la foule était terrorisé par la présence d'une des familles. Je sentais bien que ce boulot allait me plaire.

Après un cours moment de marche, on finis par rentrer dans une boutique de fringues. Constitué d'une vitrine montrant les dernières créations que le marchand avait obtenu; voir tissé lui-même. A l'intérieur, de nombreux assortiments étaient exposés sur des tables tandis que des vêtements divers soigneusement pliés reposaient sur divers étagères en bois. La petite boutique était de classe moyenne et bien entretenu. Le marchand qui la tenait vînt à la rencontre de Luigi d'une manière jovial; celui-ci ne semblait pas posséder de main d'œuvre. Du nom de Titio, l'homme se rapprocha de moi et commença à me regarder dans tout les sens. En tant normal je lui aurai donner une bonne droite et lui aurais crier un grand : "Mais qu'est-ce que tu fous à me renifler comme un chien ?"; mais je finis par m'abstenir en voyant Fredo et Sandro qui me fixaient. D'ailleurs le fait de m'abstenir me soulait un peu, voir même beaucoup. Le job avait l'air drôle, mais fallait pas aller trop loin non plus.

Une fois qu'il ai finit de m'analyser, Titio fonça dans l'arrière boutique et en ressorti une tenue plus classe, quoi que moins que celle que portait Luigi, et me la tendit. Je la saisie sans un remerciement et lui demanda à la place :

"Tu as quelque chose afin que je m'attache les cheveux ?"


Il me répondit que oui et me donna une sorte de lanière de couleur noir. Je m'en emparais et saisi mes cheveux afin de les hisser à l'arrière de ma tête. A l'aide de la lanière, je les attachai afin de former une queue de cheval. Puis, je partis déterminer me changer dans l'arrière boutique. J'en revînt transformé, quoique toujours aussi puant. Mon ami lui, se cachait à présent dans l'une de mes poches. Purée des poches ! Jamais eu de telles choses sur moi. Je devais surement avoir l'air d'un débile; voir pire, je devais ressembler à un elfe.

Une fois changé, Titio m'annonça que c'était gratuit. Je dois avouer que je ne comptai pas le payer, mais tant mieux si c'est légale. Puis il fût emmené à l'extérieur. Me laissant seul avec Luigi le Capo installé sur un siège, et Fredo et Sandro qui farfouillaient dans la boutique tel des rapaces. Mon nouveau chef, confortablement installé m'expliqua les choses comme il le fallait et me donna une mission. Sans doute de l'initiation. Fait ch**r ! C'était pas suffisant mon petit coup de bluff ? Bref, j'étais pas content et la mission me branchait pas, mais il fallait que prenne une boutique au nom des Ellastios tout en restant correct et en gardant le marchand vivant. Il fallait le faire les yeux bander en plus ? Fait vraiment ch**r !

"Et bien je vais essayer Capo, et dés que c'est fait je te rejoins toi, Fredo et Sandro dans le quartier Est. Je vais m'attaquer à un autre quartier que celui-là. Je pense que ce sera plus facile d'y trouver des boutiques que la famille ne contrôle pas. Bon sur-ce merci pour les fringues et à tout à l'heure."

Suite à mes parole je me mis à disposer tout en disant au revoir d'un bref signe de la main. En sortant, je vis les deux armoires à glace ainsi que Titio, à qui je ne pris pas la peine d'adresser le moindre regard. Puis d'un pas déterminé je me dirigeai vers l'un des quartiers à la recherche d'une boutique. Fait ch**r tout de même !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Destin le Mar 18 Mai - 11:14

Une foi que Kaäl fut partit de la boutique, Titio rentrât et restât un moment avec les trois autres avant qu'eux même ne s'en aille pour faire affaire ailleurs. Le Capo Luigi était bien interrogateur sur Kaäl, cet homme semblait sur de lui, peut-être trop, mais il avait quelque chose de rassurant qui pouvait certainement être utile à la Famille. Sandro allât parler à son chef, bien longtemps après que Kaäl ne soit partit afin de lui faire part d'une chose étrange qu'il avait sentit dans l'haleine de l'homme du désert. De cette discutions entre les deux affranchis, Kaäl en entendrait parler lorsqu'il les retrouverait dans le Quartier Est. Il y avait, en effet, quelque chose d'étrange en Kaäl. Peut-être que la vie dans le désert avait développer en lui un potentiel inattendu qui lui serait, assurément, l'essence même de tout ce mysticisme. Les Ellastio quittèrent donc ce Quartier Nord pour revenir "chez eux" en attendant que Kaäl, lui aussi, reviennent et... avec une affaire en poche.

Evolution :

Kaäl : +1 niveau (RP)

_________________
Tout acte à une conséquence…
MP avec titre explicite, s'il vous plait (sinon pas de réponse),
Réponse aléatoire aux RPs, ne m'attendez pas,
Rien ne s'efface, rien ne se prévois, tout s'improvise.
avatar
Destin
Admin-Fondateur
Admin-Fondateur

Nombre de messages : 2092
Surnom : Le Très-Haut
Pièces d'Or : 13536
Niveau : 10000
Puissance :
100 / 100100 / 100

Race : Esprit Divin
Classe : Maître de la destinée des êtres
Age : Plus vieux que le monde

http://hamorya.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kaäl à la recherche des Ellastio

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum