Histoire d'Hamorya

La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mar 22 Juin - 10:10

Les troupes sudinite mirent a feu et a sang les champs de Pénélémos , Avançant irrésistiblement vers la cité blanche . Avant de pouvoir la voir , il virent cet assombrissement dans le ciel . On eut dit que tout les nuages du monde s'était concentré sur la cité . Cependant , en observant de plus près , Un nuage dans la nuit était plus clair que le ciel , ceux la non .
Des cendres .
Il continuèrent leur route et ce qu'ils virent vint confirmer ce qu'il pensait . D'immense flammes se dressait haute partout dans la cité .
- Le Dieu du feu nous a accordé son aide ! Voyait comme il nous a faciliter la tache . Il arrivèrent enfin a la Grande Porte .
A l'intérieur , Les cri de désespoir était mêlée aux cris de rage . La population était en colère contre le dieu , et ce a plus forte raison que le Sudin . Tandis que tous s'affairait a fuir ou a détruire le culte du feu dans la cité , tous entendirent Le chant sinistre des trompettes du désert . A l'extérieur , l'armée préparait le sièges . Il y avait la 35000 Sudinite enragé , en voulant au dieu qui avait tenté de les faire s'entretuer . Le dieu qui avait provoqué le fléau du Père du Désert . Et tous avait ce desir de vengeance . Avec eux , 5000 Anges Infernaux , plus puissant que n'importe quel mortel , animé de la volonté de détruire les cultes adverses . L'on avait apporté aussi un Belier , porté par 50 homme , afin de détruire ces immense porte d'un ouvrage qui ne pouvait être que nain . La prochaine cible , ce serait d'ailleurs eux . Ces idiot vénérait la Terre , l'un des dieux qui avait tenter de les détruire . Ceux ci ne méritait pas de vivre . Mortel et divin était tous réuni sous une seul main . Une des pire créature que l'on pouvait croiser dans le désert . Dans celui ci seul deux êtres était doté d'une intelligence au moins égales aux Sudinite : Les bandit , et Les djinns .Il s'agissait la des deux peur bleues des marchand , et les bandit craignait les djinn comme la peste . Comme si cela ne suffisait pas , celui ci ne montait pas les Salamandres du Sudin , mais l'un des pires prédateurs du désert . Une goutte de son venin suffisait a tuer 30 hommes . Encore fallait il que celui ci puisse agir , car l'aiguillon du bout de sa queue suffisait a éventrer une Salamandre . Sa carapace faisait rebondir les armes et ses pince de la taille d'un homme aurait put broyer un rocher . Le Scorpion Géant était rare mais redouté de tous . Son défaut était qu'il n'avait pratiquement aucune intelligence . Il fonçait tête baissé sur tous ce qu'il bougeait , parfois mémé sur ce qu'il ne bougeait pas . C'est pour cela que Hywyn avait un contrôle quasi parfait sur eux . Comment Hamorya , la Cité Détruite , pouvait elle résister face a tant de puissance ? Avec un peu de Chance , dans quelque jour , L'armée d'Ainaïsal arriverait a son tour , mais peut être serait il trop tard a ce moment la .
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Destin le Lun 28 Juin - 20:47

Des pleurs, des cris, des larmes... il y en avait partout. En dehors de la Ville Blanche, au moment où la Grande Porte se refermât sans que tous les survivants est put s'abriter dans la Ville Blanche ; mais aussi à l'intérieur, après toutes les pertes et les dégâts qu'avait produit celui que les Hamoriens appelaient désormais "Le Démon du Feu", lui enlevant de ce fait toute divinité à leurs yeux, et cela pour moult génération.

Lorsque la Horde du Désert fut mise en place et commençât son siège, les cris ne césérent pas. Les Légionnaires en postes sur les Murailles et sur la Grande Porte observait l'armée ennemis, le Khagan devant elle. Tous savaient que Sudin avait un avantage considérable à ce moment même, la présence d'un Chef d'État. Un Chef pour les mener et pour garder haut leur moral. Pour les Légionnaires, rien que la présence du Khagan donnait la victoire au Sudin. Le Capitaine Gordius, Capitaine des Archers de la Grande Porte, 22ème Cohorte de la IVème Légion ; avait bien du mal à garder les rangs à ses hommes. Pourtant il savait bien qu'il y aurait des déserteurs...


"Nous devons défendre la Nation, tant que le Sénat n'aura pas décider d'agir dans le sens d'Hamorya, on devra agir par nous même. Gardez les rangs, préparez vos flèches, appelez les renforts qui se trouvent encore à la Caserne. On a perdu beaucoup de monde, mais pas tous le monde. On peut, on doit, montrer aux Sudïnites que nous battre ne sera pas chose aisé. Nous nous battrons jusqu'à la mort. Écoutez moi les gars, si vous devez mourir, assurez vous d'en avoir prit dix avec vous de ces Barbares !

Le Démon du Feu a peut-être directement agit contre nous... mais nous ne devons pas nous attendre à ce que la Déesse Naïades face de même... elle nous protégera, mais je ne crois pas qu'elle se mette à combattre à nos cotés... nous pouvons donc dire au revoir à des renforts Divins...

Prié en la Mère des mers et océans, prié en à la Déesse, ayez foi en l'Eau, les gars... c'est tout ce qui nous reste si nous laissons notre Ville tomber. Hamorya ne sera jamais vassal de Sudin. Faites en la promesse avec moi, nous nous battrons mais nous ne les laisserons pas passer !"


A ce discourt du Capitaine Gordius, il n'y eut que de faibles cris. Lui même avait du mal à se motiver face à la bataille qui l'attendait et ses hommes n'étaient pas motiver non plus... pourtant il n'avait pas le droit d'abandonner son pays.

_________________
Tout acte à une conséquence…
MP avec titre explicite, s'il vous plait (sinon pas de réponse),
Réponse aléatoire aux RPs, ne m'attendez pas,
Rien ne s'efface, rien ne se prévois, tout s'improvise.
avatar
Destin
Admin-Fondateur
Admin-Fondateur

Nombre de messages : 2092
Surnom : Le Très-Haut
Pièces d'Or : 13536
Niveau : 10000
Puissance :
100 / 100100 / 100

Race : Esprit Divin
Classe : Maître de la destinée des êtres
Age : Plus vieux que le monde

http://hamorya.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Lun 28 Juin - 22:02

Ce furent les dernières paroles du Capitaine Gordius d'Hamorya la Blanche. Car à peine se retourna t-il pour regarder de nouveau l'armée de la Nation du Désert qu'il ne put voir qu'une épaisse et imposante masse nuageuse qui se dirigeait vers lui à une vitesse telle qu'il n'aurait que le temps d'écarquiller les yeux avant d'être frappé par se qui allait se révéler être un mélange entre coulée pyroclastique et nuée ardente. Ce n'était pas celle qu'on avait l'habitude de voir. Celle-ci émergeait du nuage de cendre qui recouvrait la ville sous la forme d'une colonne nuageuse, dirigée par la volonté même du Dieu du Feu. Cinq fois plus chaude que l'eau bouillante, être simplement frôlé par cette nouvelle arme du Père du Désert assurait une mort presque immédiate. A cette température, l'ensemble du squelette explose, le cerveau fond et les yeux disparaisse. On se retrouvait calciné en l'espace d'un seul instant.
La colonne se mit à frapper tout les soldats qui c'étaient positionnés sur les remparts, réduisant à néant tout espoir de victoire pour les troupes Hamoryenne si les Deux Autres, comme Ani les appellaient, n'engageaient pas leurs armées divines dans la bataille de manière totale.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Destin le Mar 29 Juin - 20:01

"Le Démon... il ne mérite pas son Esprit Divin..."

Ce furent les véritables dernières paroles du Capitaine Gordius au moment où il vit les flammes descendre du nuage pour l'exterminer lui et ses hommes. Sa dernière pensée fut envers sa Déesse, il espérait qu'elle intervienne, qu'elle sauve son pays, sa Nation... Mais apparemment pas. Le souffle magique le réduisit à l'état de néant, lui et ses hommes. La Ville Blanche n'avait plus de défense sur la Grande Porte et les Murailles pour tenir tête aux Sudïnites. Ceux-ci rentreraient sans combattre... les témoins de cette abomination prirent immédiatement la fuite, en direction du Port. La priorité des Hamoriens, semblablement perdu, était de survivre en prenant les bateaux pour quitter leur Ville... dont la défaite semblait si proche.

A ce moment là, la haine pour le Dieu du Feu ne fut jamais aussi forte en Hamorya. Il avait perdu toute divinité aux yeux du Peuple Hamorien. Même les expatriés Sudïnites, qui le furent dans le passé ou dont les ancêtres l'était, ne proclamerait plus son culte. Les Hamoriens se demandaient comment cette créature avait put être choisi comme hôte par l'Esprit Divin du Feu ? Est-ce que Naïades ferrait quelque chose pour protéger Hamorya ? Wellan avait agit, même si son culte était dominant en Norskgard, il avait agit pour protéger Hamorya... le ferrait-il encore une foi ?

Les Dieux avaient commencé une guerre sans précédent... pour la première foi de l'Histoire, les Êtres Divins, crée pour protéger et glorifié la Vie, cherchait à la détruire... que peuvent faire les Hommes face à tant de haine et de colère ?

_________________
Tout acte à une conséquence…
MP avec titre explicite, s'il vous plait (sinon pas de réponse),
Réponse aléatoire aux RPs, ne m'attendez pas,
Rien ne s'efface, rien ne se prévois, tout s'improvise.
avatar
Destin
Admin-Fondateur
Admin-Fondateur

Nombre de messages : 2092
Surnom : Le Très-Haut
Pièces d'Or : 13536
Niveau : 10000
Puissance :
100 / 100100 / 100

Race : Esprit Divin
Classe : Maître de la destinée des êtres
Age : Plus vieux que le monde

http://hamorya.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mar 29 Juin - 21:45

Protéger Hamorya, tel était son devoir, sa fonction en tant que Déesse de l'Eau. Et au lieu de porter assistance à son peuple, elle se cachait derrière des prétextes idiots et lâches pour ne pas avoir à intervenir directement contre des vivants. Mais cela ne pouvait plus durer. Son peuple avait besoin d'elle, sa nation était en danger, la vie-même de ses propres créatures était en jeu. Plus question de réfléchir à sa bonne conduite, plus question de polémiquer sur l'étique et le respect de la Vie. Si elle tuait quelques mortels Sudinites, ce n'est pas en Hamorya qu'on irait se plaindre.

Il fallait qu'elle gagne cette guerre. En soumettant Ani, et avec l'aide de Wellan, les trois Dieux pourraient ramener à la vie tout les innocents morts de cette guerre. Toutes ces vies brisées, toutes cette horreur, tout cela ne sera plus que mauvais souvenirs. Il fallait trois Dieux pour ramener un Mort à la Vie, et ce n'était qu'en soumettant l'un ou l'autre des Traitres, Ani en priorité puisqu'il était le plus cruel et le plus dangereux, qu'elle parviendrais à ce stade suprême, la résurrection de tout les innocents.

Elle avait déjà trop attendue. Cette nouvelle attaque du Dieu du Feu attisa sa colère, une colère égale à celle de tout Hamorya envers Ani. Il était devenue le Dieu le plus détesté de toute l'Histoire, par simple immaturité, par orgueil, par stupidité.

Là, sous les yeux de toute la nation des Hommes et de l'armée Sudinnites, des nuages arrivèrent de la mer, saturés d'eau, et vinrent se placer sous le nuage de cendre. La puissance de Naïades était telle que la masse nuageuse c'était répandue sur tout le territoire d'Hamorya en quelques instants, des nuages sombres et menaçants, qui éclipsait le pouvoir d'Ani, rendant son nuage de cendre totalement inefficaces.

Mais ce ne fut pas tout, tout les feu, qu'ils soient dans la Ville ou dans les champs du Pélénnémos s'éteignirent, le froid qui les recouvrait ayant raison d'eux. Et sous les pieds de l'armée de Sudin, sur l'ensemble des Champs jusqu'aux pieds des imposantes murailles de la Ville Blanche, une épaisse couches de glace se forma. En ce qui concernait les armes des habitants du Désert, si elles étaient encore rangées dans leur fourreau, le gel en empêchait l'usage. Toutes les cordes des machines de sièges gelèrent également, les rendant aussi cassables que du verre fin. Vu la puissance de Naïades, rien de ce que ferrait le Dieu du Feu ne pourrait vaincre cette couche de glace.

Étrangement, la température restait agréable. Personne dans la ville ne souffrait du froid, pas même les pauvres habitants qui c'étaient retrouvés bloqués à l'extérieur de la Grande Porte.

Pendant ce temps les 5000 Océaniens se postèrent sur les murailles, en soutien des hommes de la Légion survivants, prêt à tuer les barbares du Sud.

Naïades avait réussie. Sans prendre aucunes vies de mortelles, elle venait de prouver sa puissance et était venue en aide à Hamorya.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Jeu 1 Juil - 21:14

Tout se passa très vite et avant que le khagan ai eu donner l'ordre d'attaquer , le dieux du feu fit disparaître toute résistance de la manière forte , pour ne pas changer . L'on voyait la jeunesse de ce dieu . Celui ci accumulait les fautes de jeunesses . Mais ses erreur avait un cout élevé et peu était ceux qui avait encore foi en lui . En réalité , Hywyn se demandait s'il ne fallait pas lui devoir la vie pour continuer a avoir foi en lui . Une crainte s'élevait en lui . Toute cette barbarie aurait un prix et la Déesse Naïade volerait surement leur vie a son tour . Apparemment ces dieux pensait qu'il fallait vaincre le mal par le mal . Aussi fut il surpris lorsque La déesse lança sur eux une couche de glace empêchant l'armée de dégainer et gelait les corde des engins . Ils étaient prêt de la mer . Pourquoi la déesse n'avait pas envoyer une vague les balayer . Celle ci n'avait pourtant pas hésiter a déclencher une guerre civil . La plupart des soldat avait leurs arme gelé ce qu'il les empêchait de dégainer . Puis il se méfiait . Il se cachait quelque chose derrière cette passivité . Il vit les créatures marines Se poster en haut des murailles . Était ce donc cela ? Ils avaient l'intention de leur tirer dessus sans qu'eux ne puis riposter ?
- N'approchez pas des muraille , restez hors de leur portée !
Il s'approcha alors seul . Son corps lui permettait une insensibilité aux flèche , avantage intéressant qui compensait son inflammabilité , grave faiblesse dans la nation du Sudin .
- Je demande a voir votre plus haute autorité ! Votre vie dépend de cette rencontre , Si celle ci ne se présente pas , je n'hésiterait pas mettre cette vile a feu et a sang . A ce que je voit , cela serait le coup de grâce !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Jeu 1 Juil - 22:07

Avant qu'Hywyn ne se soit avancé devant les portes de la Cité Blanche afin de demander à parler avec un haut-gradé, Cerridwen, accompagné des Sénateurs, avait parcourue les rues de la ville, montrant au Peuple qu'il avait désormais un Maire-Gouverneur. Évidemment, comme l'avait prévu la Doyenne, beaucoup furent surpris de voir une femme, doublée d'une Elfe, occuper à présent ce poste. Et la nouvelle dirigeante d'Hamorya savait, ou au moins se doutait que beaucoup d'habitants n'avaient pas confiance en elle, ou du moins cette confiance était-elle limité. Une grande majorité de la population avait eprdue tout espoirs de victoire, beaucoup de Légionnaires avaient désertés et enfin beaucoup fuyaient la ville.
Oui, c'était véritablement un début difficile pour son mandat.

Dés qu'elle entendit la voix du Khagan, se trouvant justement près de la porte à ce moment là, elle se dirigea vers les remparts et le vie du haut de ceux-çi. Elle ordonna alors qu'on ouvre la Grande Porte fin qu'elle puisse aller elle-même parler avec le Khan de tout les Khans, seule, sans escorte, en toute modestie.
Il fallait que cet entretien se face entre Dirigeants, sans autre oreilles.

On ouvrit donc les portes de la ville, les seules qui permettais à l'accès à l'intérieur. Hywyn aurait put croire tout d'abord à une sortie de l'armée Hamoryenne qui aurait profiter qu'il soit seul pour le tuer, mais au lieu de cela, ce fut une femme, vêtu d'une armure au reflet vert venue d'un autre âge, qu'elle n'avait pas enlever après l'avoir mise, portant sous celle-ci la tunique blanche écarlate des Nobles d'Hamorya, qui se dirigea vers lui. Posant la paume de sa main droite sur la garde son épée, et prête à se créer une paire d'ailes et s'envoler vers Hamorya à la moindres attaques de la part du Khagan, la Maire-Gouverneur salut le chef de Sudin à la manière Hamoryenne.


-Je vous salue,Hywyn, Khagan de la Nation de Sudin. Je suis Cerridwen Diane, Maire-Gouverneur d'Hamorya la Blanche. J'espère que nous arriverons à un accord qui évitera un votre armée comme à la mienne de perdre inutilement des hommes. Que voulez-vous?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Ven 2 Juil - 16:42

Les porte s'ouvrir devant lui et laissa passer une femme habillé d'une armure verte sous laquelle se trouvait une tunique blanche . Alors c'était ça leur autorité supérieur ? La femme s'approcha de lui sur la défensive .
-Je vous salue,Hywyn, Khagan de la Nation de Sudin. Je suis Cerridwen Diane, Maire-Gouverneur d'Hamorya la Blanche. J'espère que nous arriverons à un accord qui évitera un votre armée comme à la mienne de perdre inutilement des hommes. Que voulez-vous?
Soit se moquait elle de lui , soit elle ne savait rien de ce qu'avait fait les dieux . Aussi , il ne tarda pas a lui repondre d'un timbre de voix montrant ca colère .

- Je vous salue , Cerridwen Diane , Maire Gouverneur d' Hamorya la Blanche . Mes homme sont prêt a perdre leur vie et ne considèrerons pas ces pertes comme inutile . Peut être ne pouvons nous faire payer ses crimes a la Déesse Naïade , Mais l'extermination de son peuple protégé sera assez douloureux pour elle .Peut être a t'elle cru que , sous prétexte d'être divine , elle pouvait mettre a mal la nation de Sudin sans conséquence ? Aujourd'hui je lui démontrerait qu'elle avait tord . Ouvrez nous les porte en guise d'excuse et nous nous contenterons de réduire la cité en cendre , sans causer la mort de ses habitant . Dans l'autre cas , vous serez la première a qui je prendrait la vie .
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Ven 2 Juil - 17:36

Mais que racontait-il? Jamais la Déesse n'aurait agit contre la Nation de Sudin personnellement, jamais elle n'aurais osée s'en prendre à des Mortels et prendre leur Vie! En tout cas, c'est ce que Cerridwen croyait. Elle en était sûre, Naïades n'était pas aussi cruel et lâche que le Dieu du Feu. Si Hywyn préférait rester dans l'erreur, alors tant pis pour lui! Il avait ses convictions, et Diane les siennes.

-Vous osez accuser notre Déesse de crimes qu'elle n'à pas commis alors que vous savez très bien ce que Ani à agit de la même façon envers notre Nation. Utilisant ses immenses pouvoirs que lui octroie l'Esprit Divin qui l'habite, il à attaqué notre Nation et à détruit la Ville Blanche. De plus il vous aide, vous et votre armée, dans la prises d'Hamorya en réduisant à néant notre armée. Après un tel acte, quelle gloire tirerez vous? Tout ce que vous aurez à dire à Sudin, tout ce que retiendrons les générations suivantes, c'est que le Khagan Hywyn, trop lâche ou trop faible, n'à prit la nation la plus puissante du Monde que parce qu'il à recu l'aide de son Dieu Protecteur. Sans Ani, vous n'auriez aucunes chances de prendre ma cité. Réfléchissez-y, vous ne tirerez aucune gloire, et encore moins de satisfaction, à prendre une ville sans défense.

Le ton restait respectueux, neutre et calme. Se qu'elle disait elle le pensait, et était persuadée de la véracité de ses paroles.

-De plus, je trouve votre attitude peu convaincante. C'est vous qui êtes en position d'infériorité. Vous menacez de prendre la ville alors que nous sommes en hiver, saison la plus inadéquate à un siège, en territoire ennemi, donc avec des difficultés de ravitaillement, alors que nous, nos greniers sont pleins. De plus, à voir le gel qui recouvre votre armure, je me doute que se soit également le cas de vos hommes. Comment votre armée, habituée à la seule chaleur du Désert, tiendras le coup en pleine hiver? Je parie que la simple fait de tenir debout est difficile pour eux. La neige tombe, et les températures seront plus froides que la normale cette année. Vous ne prendrez jamais la Ville, car la rage que mon Peuple éprouve pour le Dieu Ani sera dirigée vers vous si vos soldats ne font ne serais-ce qu'un seul pas vers les Murailles. Pour chaque Hamoryens qui tomberas, 10 Sudinites l'accompagneras dans les Mondes Inférieurs. Nous attaquer réduiras votre armée à Néant, et jetteras à bas toute votre autorité et votre crédibilité au reste du monde. Restez ici ne vous sera en aucune façon profitable.

Elle tendit alors la main vers Hywyn, le visage n'exprimant que paix et sérénité.

-Comme geste d'excuse, tout ce que je vous propose, c'est de repartir pour le Désert, avec la garantie que vous ne serez pas attaquez sur le chemin du retour. Finissons cette guerre entre Mortels maintenant, afin de montrer l'exemple aux Dieux, nous pouvons, et nous devons le faire. Pour une fois, montrons à l'ensemble des Mondes que la guerre ne sert à rien d'autre qu'à engendrer la Haine et le Mépris. Faites preuve de bonne volonté, et surtout de bon sens, Khagan Hywyn.

Au cas où, elle se tenait toujours prête à s'enfuir par la voie des airs au moindre geste hostile de la part de son interlocuteur.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Ven 2 Juil - 20:46

Comment cette femme pouvait elle dire cela ?! Elle n'avait pas visité Sudin !
- J'ose peut être accuser la Déesse Naïade , mais vous vous osez mettre ma parole en doute ! Avez vous visité Sudin dernièrement ? Avez vous vu ce sentiment de méfiance envers chacun de ses frères qu'a fait naitre votre déesse dans nos coeur ? Ani n'a fait que répondre a cet agression ! Et qui d'entre eux a été le premier a frapper ? Si Ani avait attaqué en premier , il n'y aurait plus d'incendie maintenant ! Votre déesse a cru que nous étions de simple mortels incapable de se défendre , et je n'accepterait jamais de me faire a cette idée !
Mais la femme continua pour lui dire que sa nation était en désavantage . Il se laissa bercer par ses manière de parler durant un moment avant de se ressaisir et reprendre avec plus de vigueur
- Vos grenier ? Quels grenier ? Ceux qui sont en train de bruler un peut partout dans la ville , comme la plupart des bâtiment ? Voilà bien des paroles Hamoryenne . Même lorsque vous êtes sur le point d'être détruit , vous trouvez encore l'orgueil de vous croire les plus puissants . Vos soldat ont la rage contre le Dieu Ani , les notre ont la rage contre la déesse Naïades . Ce que nous cherchons n'est pas la gloire , mais la justice ! Nous ne laisserons pas cette perfide se jouer de nous !
Enfin la femme lui fit une morale sur la guerre toujours de cette façon qui adoucissait les mœurs . Cette femme n'avait pas tord . Cette guerre n'aurait jamais du les toucher . Mais aussi il ne pouvait rester sans bouger tandis que les dieux les détruisait . Peut être que la solution était peut être celle contraire a ce qu'il avait envisager . La nation d'Hamorya n'était en rien responsable des actions de la déesse . Peut être fallait il montrer l'exemple . Mais cette femme avait tenté de la charmer .
-Il n'y a rien que j'exècre plus que l'on tente de me manipuler...
Il laissa planer un silence
- Mais vous m'avez convaincu que le moment n'est pas a la haine mais a l'entraide . Si les dieux ne sont pas capable de montrer le bon exemple , c'est a nous de le faire . Allions nous et soutenons nous dans les fléau que nous envoie le monde supérieur .Peut être sue je perdrait l'approbation du Gand Créateur , peut être perdrais je la vie , mais en des temps si sombres , la solution est plutôt le soutient .
Il tendit une main difforme formée de bois sec et de pierre a la femme qui se tenait devant lui
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Ven 2 Juil - 21:22

Ou voyait-il des flammes? Ou voyait-il des bâtiments détruits? Cerridwen était sur le point de lui répondre que la puissance combinée de Wellan et Naïades avait réduit à néant la puissance d'Ani et rebattit la cité dans son intégralité, effaçant toutes traces de la bataille qui c'était produite dans la cité. Mais bien que les marques physiques ait disparues, cette attaque lâche et fourbe de la part d'un Divin resterait à jamais gravée dans le cœur des habitants d'Hamorya. Seulement elle préféra ce taire. La Paix était fragile, et le Khagan une personne fière. Continuer cette discussion pour lui montrer qu'il avait tord et qu'elle avait raison n'aurait servit qu'à envenimer la situation, déjà fortement belliqueuse.
Mais heureusement, l'ensemble des Quatre et le Très-Haut soit loués, le dirigeant de Sudin tendit finalement la main vers la Maire-Gouverneur, dans ce qui semblait être un véritable geste de paix, animé par la volonté de stopper toutes les horreurs que la guerre engendre avant que celle-ci n'ait commencée.
Cerridwen n'en revenait pas, avait-elle vraiment réussie à convaincre le Khagan? Ses paroles avaient-elle vaincues les désirs impérialistes et patriotiques du Djinn? C'était presque trop beau pour être vrai.
Un sourire, non pas triomphale, mais réjouie et amicale peint sur le visage, toutefois toujours prête à réagir à chaque instants. Puis, devant l'armée de Sudin et des habitants d'Hamorya qui avaient grimpés sur les murailles pour assister à la scène, les deux seuls dirigeants de ce monde se serrèrent la main.


-Je propose que nous nous rejoignons plus tard au Cercle des Nations afin de discuter de l'avenir de nos pays respectifs. Le Monde à en ce moment les yeux fixés sur nous. Nous sommes en train de forger l'histoire, Khan de tout les Khans. Si vous le désirez, votre armée pourra camper ici cette nuit, mais je souhaiterais, et vous le comprendrez, que demain elle parte et retourne en Sudin, là où est sa véritable place. En attendant, si vous le voulez, je vous propose de m'accompagnez jusque sur les marche du Château d'Or où nous pourrons, ensemble, déclarer la fin des hostilités. Je vous jure sur mon Honneur, sur ma Vie et sur ma Foi, que nul mal ne vous sera fait.

Ses yeux étaient remplis d'espoirs et d'affection, pour son pays, son peuple, sa ville.

-Sudin et Hamorya n'ont jamais étés en très bon termes durant les Trois Âges précédents. Il est temps de créer de véritables liens d'amitiés entre nos deux Nations, et de faire disparaitre le Fléau de la Guerre de notre Monde.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Dim 4 Juil - 15:39

La femme eut un sourire amical ou l'on voyait aussi sa joie devant sa réaction . Quand a Hywyn , il lui aurait rendu son sourire s'il en avait été capable . Mais sa composition de bois lui empêchait d'exprimer ce qu'il ressentait .
- Très bien , nous repartirons demain pour notre Nation Et je vous ferait confiance , de toute façon si vous osez m'attaquer , je disparaitrait en emportant dix des vôtres et reviendrait prendre ma vengeance jusqu'à votre fin . Nous avons une nouvelle a annoncer a votre peuple il me semble . Une nouvelle ère arrive . Pour la première fois Sudin , la Nation du Feu va s'allier a Hamorya , la Nation de l'Eau . Cette alliance , puisse t'elle durer le plus longtemps , nous unira face aux fléau que nous enverrons les dieux . Par la suite , Cette alliance nous permettra de lutter contre d'éventuelle difficulté telle qu'une menace d'une autre nation ou un hiver difficile
Le Khagan suivit alors la Maire-Gouverneur a travers les rues de la cité blanche , sur ses gardes . La haine régnait dans cette cité et rendait ses habitant imprévisible . Bientôt il put voir le château d'Or au bout d'une rue . Celui ci était splendide , s'élevant haut au dessus de la ville , rayonnant dans sa couverture d'or pure . Son architecture , extrêmement complexe , était fait dans le style hamoryien . Le Kaphram paraissait ridicule face a cela . Peut être qu'un jour la nation du Sudin serait assez riche pour remédier a cela . De nombreux habitant , curieux , ou méfiant , les avaient suivi pour voir ce qu'il venait faire dans leur cité .
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Dim 4 Juil - 18:19

Sur le passage des deux Dirigeants, les deux seuls du Monde, les habitants s'écartaient, à la fois par crainte mais également par respect. Ils étaient les seuls à diriger une nation, et la paix du Monde ne se ferait que par leurs volontés, il était l'avenir de cet Age. Quelques gardes arrivèrent pour les entourer, assurant leurs protections à tout deux. Au total, ils devaient bien être une cinquantaine. Cinquante soldats parfaitement alignés qui formaient deux colonnes de 24 hommes sur les deux cotés des chefs d'État et deux autres devant ceux-ci. L'organisation, il n'y a que sa de vrai!
La Maire Gouverneur envoya l'un des hommes afin que l'on fasse retentir les cloches dans toute la ville. Il fallait le plus de monde possible sur la place du Château d'Or avant qu'Hywyn et Cerridwen ne fasse leur discours, il était vitale pour la paix que le plus possible de personnes en Hamorya entende le discours de paix et de fraternité qu'allait prononcer le dirigeant de Sudin.

Histoire de briser la glace entre eux-deux, car une paix entre nation était avant tout une paix entre souverain, la Maire Gouverneur discuta avec son homologue du Désert, lui racontant comment et pourquoi tel ou tel Maire-Gouverneur, Tyran ou Roi d'Hamorya avait construit tel quartier, tel jardin ou tel monument. Car pour aller de la Grande Porte au Château d'Or, il y' avait une longue route à faire. Alors autant la passer le plus agréablement possible.

Lorsque, enfin, ils atteignirent l'intérieur du centre politique de la Ville Blanche, le Khagan put voir en détail la beauté et la finesse de l'ouvrage.

-L'Éternel ne convient pas à Tatanka. Si cela ne tenais qu'à moi, je le rebaptiserais plutôt l'Artiste, ou l'Architecte. Dit Cerridwen plus à elle-même qu'à Hywyn.

Elle se tourna alors vers ce dernier il lui proposa d'une voix d'où le perçais un soupons d'excitation et d'enthousiasme:


-Si nos Nations réussissent à s'entendre, si la paix et l'harmonie se crées entre nos Ville respectives, l'idéal serais que l'on crées un monument identiques à Sudin et à Hamorya pour célébrer cette paix.

Maintenant qu'il était là, il fallait attendre que le peuple soit rassemblés. De chaque côté des deux protagonistes, les Sénateurs d'Hamorya se placèrent en ligne, la Doyenne au côté de la Maire-Gouverneur.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mer 7 Juil - 21:53

La femme lui présenta chaque lieux qu'il voyait sur la route . Celle ci semblait connaître par cœur l'histoire de sa nation alors que lui ne faisait qu'apprendre les débuts de la sienne . Aussi , l'on pouvait aussi déceler son amour pour Hamorya . Il est vrai que voyant la beauté de la cité , il était un peu soulagé maintenant qu'il n'aie pas eu a détruire ce chef d'œuvre qui s'enrichissait de plus en plus au cours du temps . Les rues pavés lui offrait a chaque pas une nouvelle merveille a contempler . Enfin Que ne fut pas son ébahissement devant l'œuvre majeur de la ville : La château d'or . Il monta les marches afin d'être visible de tout le peuple . Derrière lui . La cloche de rassemblement sonner si fort que le sol vibrait a chacun de ses coups . Peu a peu , les gens arrivait de tout coté et regardait cette étranger vêtu des riches étoffes de Sudin et dont le visage n'avait rien d'humain . De chaque cotés les sénateurs s'installèrent afin de l'entendre parler .
-Si nos Nations réussissent à s'entendre, si la paix et l'harmonie se crées entre nos Ville respectives, l'idéal serais que l'on crées un monument identiques à Sudin et à Hamorya pour célébrer cette paix.
- Je partage votre avis Maire Gouverneur . Ce bâtiment rappellera a tous le pacte que nous signons aujourd'hui
Enfin , tous furent rassemblé Et il prit alors la parole
- Peuple d'Hamorya , Il y a quelques semaine , un dieu a semé la discorde dans la cité de Sudin . Par chance , La paix y est revenu , mais le peuple grondait de colère envers ce dieux qui a tenté des les faire s'entretuer . Aussi , la colère avait envahit mon cœur et c'est ainsi que j'ai levé l'armée contre vous . Seulement , lorsque ja parlait avec votre Maire Gouverneur , Cerridwen Diane , Celle ci parvint a me convaincre que Cette guerre ne concernait que les dieux , et que nous , Mortels devions empêcher cette folie . Peuple d'Hamorya , Je me présente devant toi afin de demander la paix entre votre nation et celle de Sudin . Si les dieux ne sont pas la pour le faire , il ne reste plus qu'a nous la tache d'apporter la paix sur notre monde . Aussi , peut être parviendrons nous a raisonner les autres mondes
Il se tut , attendit la réaction du peuple tout en interrogeant la femme d'un regard .
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Jeu 8 Juil - 23:27

Ainsi, avant même que la guerre entre Sudin et Hamorya n'ait put réellement commencer, elle était déjà terminée. Par la volonté de paix des deux seuls dirigeants de ce monde, ce cavalier de l'Apocalypse s'en allait, disparaissait de ces terres. Le Quatrième Âge allait continuer dans une voie sans guerre ou conflits armés entre mortels. Seuls les Dieux, dans leur immaturité ou leur bêtise, s'affrontaient, sûrement pour des choses tout aussi futile. Les Vivants, ceux qu'Ils se devaient de protéger, venaient de montrer une leçon à leurs Protecteurs. Si les premiers pouvaient s'entendre et vivre en bonne intelligence, pourquoi pas eux? La Guerre n'était jamais la solution.

-Citoyen de la Ville Blanche, ces derniers jours ont été pénible pour notre peuple. Entre l'attaque du Démon et l'invasion Sudinnites, bon nombre d'entre-nous on crut aux derniers jours de notre glorieuse civilisation. Nous pensions que ceux que, finalement, nous appelons parfois injustement les Barbares du Sud, allai raser notre cité après que leur Dieu ait débuter le travail. Mais je vous le dit, ces soit-disant barbares, et leur Dirigeant, Hywyn ici présent, ont montrer aux yeux de tout les Mondes qu'ils sont aussi civilisés que nous. Mieux encore, aujourd'hui, eux et nous sommes égaux. Égaux dans ces temps de malheurs qui n'épargnent personnes, car je viens d'apprendre qu'eux aussi ont subit les attaques d'un Dieu. Égaux également dans la l'Âme, oui, dans l'Âme! Car aujourd'hui, Sudin et Hamorya s'allient et s'accordent après des siècles de rivalités et de conflits dans une volonté de paix et d'harmonie. La Guerre, ce fléaux qui jamais n'aurait dut naitre dans notre Mondes, Suddinites comme Hamoriens le rejettent et le repoussent en ce jour. La Paix est bien vivante, et elle éclairera encore notre époque.

Levant les bras en l'air, la tête rejeté en arrière, le visage jovial et heureux, les yeux clos, Cerridwen s'exclama:

-Gloire à la Paix! Gloire à Hywyn!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Destin le Lun 12 Juil - 10:09

Face à ces déclarations se furent des élans de joie et de pleure qui retentirent dans la population Hamorienne. La Paix était revenu et bien plus rapidement que l'espérait le Peuple. Eux qui avaient commencé à fuir, eux qui avaient commencer à perdre tout espoir. Voilà que la Vie semblait être revenu dans la Ville Blanche. Ce jour, devenait jour le liesse pour Hamorya. Pour la première foi de l'Histoire des deux Nations, et même du Monde, Hamorya et Sudin devenait allier. Alors que le Sudin avait toute ses chances de conquérir Hamorya, la folie guerrière avait trouvé sa fin dans des paroles de Paix. Hamorya gardait tout son honneur alors que Sudin... perdait un peu de sa fierté.

Il était déjà arrivé dans l'Histoire que Hamorya prennent le contrôle de Sudin. On se souvenait encore bien de l'Empire Hamorien, durant le Second Âge. Qui avait vu les Nations du Désert et celle des Montagnes devenir des vassaux de la Ville Blanche. Sudin aurait put se venger de cet affront venant d'un passé plus que lointain, Sudin aurait put se venger de son image de "petite nation" que les Hamoriens, dans leur orgueil, avait toujours eu. La Ville Blanche gardait tout son honneur, tout son orgueil. Jadis ils avaient vaincu Sudin par les armes, aujourd'hui ils obtenaient la victoire par les mots. Pour le Peuple d'Hamorya, cela prouvé à nouveau leur supériorité face aux Bêtes de Sudïnites et aux Hommes Barbares du Désert.

Dans les rangs de la Horde du Désert, on observait en silence cet affreux et ignoble spectacle. Ils auraient put vaincre... ils étaient en supériorité numérique, ils étaient mieux armées, ils étaient prêt... si le Dieu du Feu avait fait fondre la glace de sa Sœur la Déesse de l'Eau alors rien n'aurait put arrêter la Horde.

Ils avaient traversé l'ensemble de leur Nation en sachant que la Guerre allaient leur apporter les honneurs et les richesses de la victoire. Ils étaient la Nation la plus puissante actuellement. Pas de beaucoup, mais de manière significatrice tout de même. Même avec leurs armes gelé, ils auraient put conquérir la victoire... Les Khans n'avaient rien dit lorsque le Khagan était partit parlementer... ils pensaient qu'il allait demander à ce que la Ville Blanche se rende, sans condition... Tout comme l'ensemble des Sudïnites, ils pensaient que Hamorya allait devenir vassal du Sudin. Cela aurait rendu la Nation du Désert plus puissante que n'importe quelle autre Nation à l'heure... Mais il n'en était nullement le cas... Le Khagan avait dut être trop impressionné par la puissance de l'Eau pour en oublier la puissance du Feu.

Les Sudïnites de la Horde du Désert étaient entré dans la Ville Blanche en observant ce qui aurait put leur appartenir... puis ils avaient écouté le discourt de paix... Alors qu'ils avaient fait tout ce chemin pour entendre un discourt de Victoire et de Conquête... .

Alors que les Hamoriens fêtaient leur victoire diplomatique, les Sudïnites se demandaient ce qui avait bien put faire changer d'avis le Khagan et l'avait pousser à trahir la confiance de son peuple... Ils auraient put gagner... ils venaient de perdre d'une manière qu'ils ne comprenaient pas... Le Khagan devrait l'expliquer à son peuple.


Évolution :

Cerridwen Diane : +1 niveau (RP)
+ surnom : "La Diplomate"

Hywyn : +1 niveau (RP)

_________________
Tout acte à une conséquence…
MP avec titre explicite, s'il vous plait (sinon pas de réponse),
Réponse aléatoire aux RPs, ne m'attendez pas,
Rien ne s'efface, rien ne se prévois, tout s'improvise.
avatar
Destin
Admin-Fondateur
Admin-Fondateur

Nombre de messages : 2092
Surnom : Le Très-Haut
Pièces d'Or : 13536
Niveau : 10000
Puissance :
100 / 100100 / 100

Race : Esprit Divin
Classe : Maître de la destinée des êtres
Age : Plus vieux que le monde

http://hamorya.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mar 13 Juil - 21:16

Du haut des cieux, depuis son Antre, le Dieu du Feu contemplait celui pour qui il avait sacrifier sa fierté de Divinité en ce mettant à genoux, dans le but de le voir conquérir Hamorya. Que lui était-il donc passé par la tête? Il avait l'avantage numérique, l'avantage militaire, l'avantage de la situation, l'avantage d'avoir une stabilité politique et sociale en Sudin, et il faisait à présent ami-ami avec la Maire-Gouverneur?
Tout c'était pourtant dérouler à la perfection. Pourquoi Ani aurait-il prit le risques d'envoyer des Repurgateurs contre son propre peuple, si ce n'est qu'en les faisant disparaitre à la simple demande du Khagan, il lui donnerais le soutien totale et inconditionnel du Peuple?
Pourquoi aurait-il braver la colère et les armées des autres Dieux en prenant le camp de Lin, si ce n'était en contre-partie que pour permettre à la cité du Désert d'obtenir un prétexte pour envahir Hamorya?
Pourquoi aurait-il envoyé ses propres troupes à l'attaques de celle-ci, diminuant ainsi sa puissance et sa crédibilité au près des fidèles, si ce n'est qu'en le faisant, il réduisait à néant out espoirs de victoire pour la nation des Hommes?
Un plan qui s'étalait sur des années, mettant en jeu la divinité d'Ani, l'Équilibre, jusqu'à la Vie même venait de tomber à l'eau à cause d'un moment de faiblesse de la part d'Hywyn. Quel idiot, quel lâche! La guerre l'effrayait-il tant que sa? Au mais sa n'allait pas se passer comme ainsi. Ani avait encore une carte à jouer, une carte qu'il avait mit dans le jeu de son adversaire en cas de revirement de situation.
Etant une créature du Feu, le Khans de tout les Khans put entendre dans son esprit des paroles qui aurait fait frémir un être fait de chair et de sang.


-Tu me dois la Vie et ton rangs, Khagan Hywyn. L'heure est venu pour toi de rembourser ta dette, et le prix en est la cité d'Hamorya!

S'il le voulait, Ani pourrait, d'un claquement de doigts, enlever toute vie de ce corps artisanales qu'étaient celui du Djinn. Mais il y avait mieux que sa, et plus amusant.
Seul dans sa demeure,entouré d'un tourbillon de flamme rouge sang qui tournaient inlassablement autour du Dieu, une image fantomatique de la Lance de Mabdon, et une autre de celle du Sceptre d'Or du Khagan, fait à partir d'une partie de sa propre armure, Ani se préparait à commettre un acte qui allait assurément plongé les Mondes Intermédiaires dans le Chaos de la Guerre. Levant la main vers l'image du Sceptre, le visage remplit d'une haine longuement conserver, il fit se mouvoir l'image, qui décrivait des gestes.
Et dans la cité d'Hamorya, le Sceptre, qui se trouvait dans la main du Khagan, bougea lui-aussi. Sans qu'Hywyn ne puisse rien faire contre, le Sceptre d'Or se leva et frappa la Maire-Gouverneur au visage.

Du côté des Mortels comme des Divins, personne ne pouvait se douter de l'origine divine de cette frappe du Khagan sur Cerridwenn. Aux yeux de tous, cela ne serrais que le fruit de la volonté d'Hywyn. Il n'y avait eu ni flammes ni chaleur, le sceptre, toujours dans la main du Djinn, avait atterri sur le visage du leader d'Hamorya. Et il s'arrêta pas. Plusieurs fois il se leva pour frapper son adversaire, sous les yeux du peuple Hamorien et du Sénat au grand complet. Hywyn pourrais dire ce qu'il veut, que ce n'est pas lui, que le sceptre agit de manière autonome, il est claire que personne n le croirais. Personne en Hamorya ne savait qu'il état d'origine Divine. Tout ce qu'ils voyaient, c'était le Khagan attaquant la Maire-Gouverneur.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mar 13 Juil - 23:21

Une voix résonna alors dans son esprit , une voix qu'il connaissait , mais dont le ton l'effraya
-Tu me dois la Vie et ton rangs, Khagan Hywyn. L'heure est venu pour toi de rembourser ta dette, et le prix en est la cité d'Hamorya!
Que voulait donc faire Iblis ?
*Grand Créateur , ce n'est …*
Son sceptre atteignit le visage de la Maire-Gouverneur . Ainsi , il avait voulu se debrouiller seul , mais le dieu du feu lui demontrait une fois de plus que les mortels devait suivre les instruction celeste . Ainsi était ce la façon dont le voyait le dieu , et surement le peuple du feu avec lui : Un traitre . Aucun donc n'avait compris ? Croyait il tous qu'il était si faible . Son peuple n'avait pas assez confiance en lui , il ne connaissait qu'une face de l'être qui les gouvernait . Il fallait a tout prix eviter les conséquence desastreuse qui allait arrivé . Aussi ne pouvait il pas dire que le Dieu du feu avait prit le contrôle de son sceptre , personne n'allait le croire et pour faire cela , il pouvait très bien prendre la ville par les armes . Il lui fallait désormais trouver les paroles tandis que le peuple
- Je vous prie de m'excuser , Cerridwen Diane , Il s'agit d'une maladresse de ma part . Lors de ma conception , un des matériau était ensorcelé , je ne m'en suis rendu compte que trop tard . Celui ci entre parfois en resistance avec la force qui garde mon corps sous sa forme Jusque la ce genre de réaction n'avait posé aucun problème . Celle ci arrivent de façon très aléatoires . J'espère ne pas avoir mis fin a notre pacte .
Ce mensonge était faible mais il lui avait fallu trouver quelque chose très rapidement , il lui fallait exposer son plan au dieu du feu des maintenant , même si quelqu'un doté de pouvoir pourrait éventuellement l'entendre
* Grand Créateur , est ce la la confiance que tu a pour moi ? Pense tu que je trahirait mon peuple si facilement ? La guerre apporterait la victoire a coup sur , La cité est beaucoup trop faible . Mais pour cette fois , je ne veux pas utiliser mon sceptre comme arme , mais cette femme . Laisse moi le temps de gagner sa confiance , puis je t'apporterait Hamorya , le Norskgard et peut etre la confiance du peuple de l'eau , qui sait ?*
Il vit les garde arriver sur lui et se mit en position de defense .
- Cerridwen , si vous ne les arrêtez pas maintenant , jamais je ne pourrait retenir mon peuple de vous raser .
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mar 13 Juil - 23:51

Survolant la ville, le précieux dragon de Wellan par qui quelque instants auparavant Wellan observait la scène senti la présence du Dieu du feu. Celui-ci canalisait son pouvoir pour mouvoir le spectre. Alors que le pouvoir du Dieu du feu était encore dans le spectre, Norkus frappa.

Utilisant la toile de magie du Dieu du feu comme un pont vers celui, il ne tissa pas une toile de magie pour atteindre le Dieu du feu, mais un précédant à celle-ci. Alliant la magie des spectres, celle de la mort, et la magie de la vie, il réussi à créer une toile de néant. Les nouveaux hôtes était beaucoup trop jeune par rapport à l'ampleur de la création pour se souvenir du temps où les souverains les avaient créés eux dragons, des demi-dieux qui plus leur age était vénérable et plus leurs forces étaient grandes. Norkus était l'un des derniers dragons encore en vie à avoir arpenter les mondes inférieurs et ceux encore en vie avait trouvé refuge dans les souterrains sous la protection du Père leur créateur, car les rares encore en vie de cette époque était des dragons blancs et noirs. Ainsi, le monde était une chose qui même aux Dieux échappaient à leur compréhension, seul le Père le Très-Haut, comprenait vraiment l'existence et la non-existence des concepts bien plus compliqué que la vie et la mort.

Alors que la toile de néant utilisait comme catalyseur la magie du Dieu du feu pour le frapper par les mondes qui lui était accessible, Norkus rétracta son esprit qui tissait la toile. Ani avant de subir l'assaut de Norkus ne pu qu'entrevoir, s'il le vit, la toile du Néant qui lui était destiné et ne pu en aucun cas se protéger, car le temps de réaction était trop petit et la surprise totale. De deux coups d'ailes, Norkus disparu refermant complètement son esprit et retournant dans les profondeurs de la terre là, où toute la terre du monde le protégeait et où rien ne pourrait l'atteindre maintenant son avertissement formulé vis à vis du Dieu du feu. Un appel sans retour, sauf la mort!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Destin le Mer 14 Juil - 16:00

Hélas la Magie du Néant n'était pas une Magie que pouvait utiliser un Dragon Marron de la Terre. Celle-ci était beaucoup trop puissante, même pour un très ancien Dragon. Même pour ce Demi-Dieu, il ne pouvait supporter une telle Magie. Norkus, le Dragon Marron, à l'abri sous la terre, fut détruit par ce qu'il pensait pouvoir contrôler alors qu'il ne le pouvait clairement pas. Son action sur le Dieu du Feu, Ani, fut un échec total. Norkus avait oublié qu'il n'était ni un Dragon Blanc ni un Dragon Noire et le paya par un châtiment ultime.

En voulant se servir du Néant, le Dragon fut aspirer par celui-ci et plongea dans l'Inexistence Parfaite... sans que personne ne s'en rende compte chez les Vivants.

_________________
Tout acte à une conséquence…
MP avec titre explicite, s'il vous plait (sinon pas de réponse),
Réponse aléatoire aux RPs, ne m'attendez pas,
Rien ne s'efface, rien ne se prévois, tout s'improvise.
avatar
Destin
Admin-Fondateur
Admin-Fondateur

Nombre de messages : 2092
Surnom : Le Très-Haut
Pièces d'Or : 13536
Niveau : 10000
Puissance :
100 / 100100 / 100

Race : Esprit Divin
Classe : Maître de la destinée des êtres
Age : Plus vieux que le monde

http://hamorya.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mer 14 Juil - 20:15

Dire que quelques instants auparavant, Cerridwen c'était sentie comme sur un piédestal. Elle avait crut son heure de gloire arrivée, non pas une gloire basé sur la soumission d'un autre peuple, mais celle qui vient de la diplomatie. On l'avait déjà ceint du nom de "La Diplomate", surnom dont elle tirais déjà une grande source de fierté. Elle se voyait déjà dans Sudin, discutant amicalement avec des représentants du peuple du désert, de véritables liens d'amitiés s'étant crées entre les deux nations. Et maintenant, elle se retrouvait à terre, frappé au visage par le Sceptre d'Or du Khagan. Ne se doutant de rien, elle n'avait pas réagit lorsque le Khagan avait levé sa main pour la frappée. Le coup l'avait atteint au front, créant une plaie assez profonde d'où un important filet de sang coulait. A moitié-assommée, la Maire-Gouverneur tomba au sol, sa main droite collé sur le front.
Alors que de nouveaux, le dirigeant de la nation du sud s'apprêtait à réitérer son acte, les sénateurs l'en empêchèrent, l'un d'eux lui arrachant le sceptre des mains. Déjà une bonne vingtaine de garde se ruait sur lui.


-Arrêtez! Cria Cerridwen.

Immédiatement ils se stoppèrent, mais jetèrent sur le Khan des Khans un regard remplit de haine et de fureur. Pour eux, comme pour la femme Elfe, il venait de la frapper. Personne ne se doutait de l'origine divine de l'acte. Et personne n'aurait l'idée d'aller vérifier. Pour sa part, Cerridwen n'entendit qu'à peine les paroles d'excuses d'Hywyn. L'or avait beau être un métal mou, il n'en restait pas moins un métal, et se faire frapper par cet élément n'était jamais sans conséquences, surtout sur une peau nue.
Le corps saisit d'un tremblement qu'elle ne pouvait contrôler, elle se leva quand même, aidé par l'un des sénateur qu'elle remercia d'une voix un peu faible. Le sang coulait, souillant de sa couleur écarlate l'armure ancienne et la toge immaculée de la Maire-Gouverneur.

-Khagan, nous discuterons de cela à l'intérieur je vous prit.

Sous très bonne garde, les deux dirigeants rentrèrent donc dans le Château d'Or. Cerridwen tenais à marcher sans l'aide de personne, mais il lui arrivait de devoir parfois s'appuyer de la main sur l'un des gardes qui l'escortait. Au bout de quelques minutes, ils arrivèrent devant les appartements de la Maire-Gouverneur. En pénétrant à l'intérieur, on pouvais voir qu'il était composé de plusieurs pièces luxueusement décorés,la pièce principale se trouvait être un salon très agréablement meublé. Plusieurs médecins se trouvaient déjà à l'intérieur, ainsi que d'autres gardes. L'un d'eux déclara:

-Madame, je me dois de vous soigner sur le champs afin d'éviter que votre blessure n'empire. Si vous le voulez bien...

Il désigna de sa main la chambre à proprement parlé de Cerridwen. Celle accepta d'un mouvement de tête. Elle se tourna vers Hywyn et lui dit:

-Cela ne devrais pas être long. Attendez ici, je vous prie, ensuite nous discuterons de cette fâcheuse affaire.

Puis elle partit dans sa chambre, accompagnée des médecins et d'une dizaine de gardes. Quarante autres se trouvait dans la pièce, surveillant le Khagan. Ils ne lui feraient aucun mal, mais étaient prêt à réagir promptement à chaque instant.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mar 20 Juil - 18:56

Les gardes s'arrêtèrent sur l'ordre de la femme . Ce qu'il lit dans les yeux de ceux ci ne lui présageait rien de bon pour la suite de son plan . Ceux ci n'hésiterait pas a le tuer s'il restait trop longtemps dans cette cité . Alors personne ici ne connaissait la fureur d'un djinn , ces êtres destiné a hanter éternellement les mondes intermédiaire et que seul un dieu pouvait y mettre fin définitivement . Les sudinite n'hésitait pas a les appeler le fléau du désert . On lui avait arracher son bâton , source d'énergie principale pour un djinn et il ressentait déjà son énergie chuter rapidement . Un de ses doigts se détacha
-Rendez moi mon bâton , si je dois parler avec Votre Maire Gouverneur , il faut encore que j'en ai l'énergie nécessaire . Attachez moi les main dans le dos si vous les voulez mais j'ai besoin de mon bâton .
La Maire gouverneur venait d'entre dans sa chambre ou les médecins réparerait les dégâts de Ani . La femme accepterait elle de lui pardonner ce geste qu'il ne désirait pas ? Dans l'autre cas il serait sauvé par son don de télépathie .l'attente lui paraissait interminable , entouré de 40 garde qui le regardait avec une haine et un mépris qu'il aurait volontiers puni s'il ne s'agissait que de lui
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mer 21 Juil - 16:56

Elle revint peu après,un bandage blanc autour du front d'où se discernait un tache écarlate à l'endroit de la blessure. Heureusement superficielle, cette dernière ne risquait pas de s'infecter où d'empirer.; Quelques semaines, et tout aura disparu. Seul se verra, d'après le médecin, une très légère cicatrice à l'endroit de l'impact.
Les gardes acceptèrent de rendre au Khagan son bâton d'or, bien qu'à contre-cœur.
Durant les 25 minutes que durèrent l'opération, Cerridwen en avait profiter pour envoyer aux sénateurs une missive leur demandant de préparer l'armée et la ville du mieux qu'ils pouvaient. Elle expliquaient dans sa lettre que la paix était fragile et que, bien qu'elle ait confiance en la volonté d'Hywyn de ne pas lancer d'attaques, elle n'accordait aucunes foi aux Khans qui pouvaient éventuellement l'accompagner, ainsi qu'aux généraux de l'armée sudinite. Il fallait aussi qu'on lui renvoie une lettre dans laquelle serais rédigée toutes es informations sur l'armée ennemis que l'ont avait put acquérir. Et surtout, elle avait insister sur l'importance d'aller vite.

Une fois assis dans le fauteuil qui faisait face à son homologue du Désert, la Maire-Gouverneure le regarda un instant dans les yeux avant de lui dire:


-Bien, maintenant vous allez me dire la vérité sur ce qui c'est passé. Et cette fois je vous demanderais de ne pas mentir, Djinn. Car vous avez beau être un être du feu incapable de faire mouvoir vos muscles faciaux, le ton de votre voix vous à trahie.

Oui, quand on était une puissante marchande de la Ville Blanche, surtout aussi âgée que Cerridwen, on était habitué aux mensonges en tout genre, "je vous paierais demain, j'ai oublier l'argent chez moi", "je suis désolé, aucunes marchandises n'est arrivées aujourd'hui" etc... Un vieux marchands était exactement ce qu'il fallait dans un service de renseignement pour vérifier les dires des informateurs. Ou dans la Pègre pour être sur que ce que disais votre otage était vrai.
Enfin bref, voyons à présent si le Khagan de Sudin allait se montrer franc ou s'il allait continuer à mentir.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mer 21 Juil - 21:37

La femme était revenue avec un bandage autour du front et avait ordonné qu'on lui rende son bâton . Un des garde le lui avait rendu avec un regard haineux Et la flamme du bâton ainsi que celle de ses yeux rougit et grandit comme si l'on y avait jeté de l'alcool ou autre combustible .Le Garde tressaillit alors et s'éloigna . Le Khagan reprit ce regard de prédateur qu'il adoptait si souvent lorsqu'il vivait dans le désert . Un regard qui tétanisait les marchand qui traversait le désert . Enfin la Maire gouverneur lui dit
-Bien, maintenant vous allez me dire la vérité sur ce qui c'est passé. Et cette fois je vous demanderais de ne pas mentir, Djinn. Car vous avez beau être un être du feu incapable de faire mouvoir vos muscles faciaux, le ton de votre voix vous à trahie.
Alors il attendit qu'il n'y ai personne dans la salle avant de dire
- Ce que je vais vous dire doit rester ici . Ni votre peuple , ni le mien ne doit l'entendre . Il s'agissait d'une action du dieu du feu , qui apparemment a le contrôle de mon sceptre . Mais je ne veut pas que vous lui en vouliez . Il agit comme ça car il en veut a Naïade et a peur de perdre cette guerre . Hélas la peur peut pousser chaque être a commettre les pires horreurs . Veuillez l'excuser et je demande votre aide afin de lui rendre le pardon qu'il mérite .
Il espérait qu'elle l'écouterait et excuserait a Dieu du feu ses erreurs malgré la gravité de celles ci . La tache serait dur s'il devait regagner la confiance de deux peuple pour le dieu du feu malgré tout ce que celui ci avait fait
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Invité le Mer 21 Juil - 22:13

Que le Khagan fasse attention, les gardes avaient acceptés de lui rendre son bâton, et en réponse il les menaçaient de son pouvoir qui lui vient de son existence impies. Maintenant, le monde savait qu'il était un Djinn, un esprit du désert, l'un des fléau qui rend cette région si dangereuse. Alors il n'aurait aucun regret à tuer ce qui était pour lui une hérésie, une abomination. Lorsque, ayant reprit son sceptre, les yeux d'Hywyn ainsi que la flamme emprisonnée dans le cage d'or s'enflammèrent de manière plus spectaculaire, il ne tressaillit aucunement, mais posa vivement sa main sur la garde de son épée rangée dans son fourreau, commençant à la dégainer, imité par ses 40 autres congénères. Ce n'est que le regard inquisiteur de la Maire-Gouverneur qui les empêchèrent de se ruer sur le maitre de Sudin.
En maintenant, il était stupide de menacé quiconque dans le Château de la capitale de son ennemi. Enfin, ennemie... Hypothétique ennemi.


-Non.

Ce furent un moment la seule réponse qu'elle donna. Suite à sa réponse, elle appela un jeune page qui était resté dans un coin de la pièce, au service de la Maire-Gouverneur, et lui chuchota quelques mots que personnes d'autres ne purent entendre. Puis l'enfant partit en courant, sortit de la pièce et disparut. Puis elle reprit:

-Non, jamais je ne pardonnerais à Ani ce qu'il à oser faire à ma cité. Il à commis la plus grande erreur Divine de l'Histoire en attaquant directement la plus grande métropole des vivants. En réponse à cette attaque lâche et injuste, son Culte sera désormais interdit dans tout le pays d'Hamorya. Tous les autels et les temples de provinces qui lui étaient consacrés seront détruits et remplacés par d'autres qui célèbrerons la gloire de Naïades et de Wellan. En châtiment de sa trahison envers le Vie, le peuple d'Hamorya se détournera de lui. Plus jamais nous ne le prierons, plus jamais nous ne prononcerons son nom, plus jamais nous n'entendrons parlé de lui. Il n'obtiendras aucunes prières, aucunes demandes, seulement la haine et l'injure. Le Culte du Feu est banni d'Hamorya, et ceux pour toujours, car jamais nous n'oublierons l'affront qui nous à été fait en ce jour.

Bien qu'ayant essayer de rester le plus stoïque possible, Cerridwen ne put empêcher la haine et la colère de se faire entendre dans sa voix.

-N'essayer pas de couvrir les tort de ce Démon, Hywyn, vous ne vous attirerez que la colère des habitants de cette cité. Aujourd'hui, nous avons vécu la journée la plus noir de toute notre existence. N'attendez pas de nous que nous le pardonnions si facilement. N'essayez pas non plus de minimiser son acte en prenant pour exemple votre accusation blasphématoires comme quoi Naïades aurait répandue de fausse rumeurs dans votre paix en but de vous discréditer, au votre sois-disant divinité, je n'en sais rien. Vous n'en avez pour commencer aucunes preuves, et ensuite cela n'est nullement comparable à la destruction qui c'est abattue sur le Ville Blanche par la volonté de votre Dieu Impie. Et ne me dites pas que je blasphème moi aussi en injuriant cette maudite créature qui se prend pour un Dieu, car on ne peux blasphémer une religion qui n'existe pas dans notre paix.

Ceci étant dit, elle reprit une attitude plus posée et moins engagée. Le mini-monologue dans lequel elle c'était lancée lui avait en partie exorcisée sa colère.

-Bien, maintenant passons au problème, toujours en rapport avec le Démon, qui est son emprise sur votre sceptre d'or. Vous êtes un être du feu, je crois, non? Alors dites moi, qu'est-ce qui l'empêche de prendre possession de votre corps et de me transpercer la poitrine de votre lame?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille de la Cité Blanche (Sudin vs. Hamorya)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum