Histoire d'Hamorya

Retour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour.

Message  Invité le Mar 8 Juin - 13:13

Un vent doux s'engouffrait dans la porte est d'Exogonia. Furokaï se tenait dans la large ouverture, seul.

La plupart des marchants avaient reporté leurs expédition, craignant les éléments. Il est vrai que l'éclipse était un présage rarissime. J'avais donc choisi de reporter mes activités de mercenaire. Pas de client. Et puis, les affaires de pègres à Exogonia ne sont pas nouvelles, il y en a toujours eu, il il y en aura toujours, rassurez vous. Je devait avant tout passer à Hamorya, un dragon c'est pas commun pour le coup, et sa n'avait l'air que d'être le commencement... Daerneth n'avait pas donné de nouvelles, j'espère juste qu'il ne lui soit rien arrivé.

J'empruntais donc la route en direction de la ville.

Les routes étaient presque désertes, et cela donnais un sentiment de liberté rarement égalé. Quelqu'un de plus à l'aise de moi en terme de magie aurais certainement fait un tour à l'université avant de partir, mais je suis a peu près sur que je n'aurais rien compris a ce qui se trame la bas avant quelques semaines, et mon temps serait bien mieux utilisé ailleurs.

J'étais quelque peu perdu dans mes penser, entre souvenirs et plans futurs, au cour de ce voyage...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour.

Message  Destin le Mar 8 Juin - 17:31

Les Quartiers de la Ville des Bannis étaient rarement déserte... ce jour-ci était l'une de ces rareté. Les boutiques étaient fermé, les gens couraient rapidement dans les rues pour aller d'un bâtiment à un autre. La saison était bonne, on avait connu pire ; mais les évènements étaient trop étranges pour ne pas inquiéter.

Il y avait bien deux endroits ici que les gens apprécier : les commerces et les tavernes. Si la Grande Taverne de la Place du Marché était pleine à craquer, il en était autrement des petites tavernes de Quartiers. Celle-ci étaient porteuses des nouvelles. Le Quartiers Est se vantait d'être celui le plus proche d'Hamorya, donc le premier prévenu des derniers évènements. Pourtant... les seules choses qui se disaient été les mêmes qu'ailleurs... jusqu'au moment où un Hamorien vêtu de haillon arrivât dans la rue et se mit à hurler.


"Les Temples ont sortit les étendards ! La Guerre ! La Guerre Divine commence !"

Très vite après son passage, le décor changea brusquement. Tous les gens qui étaient à l'abri sortirent. L'éclipse avait fait peur mais le terme de "Guerre Divine" était bien plus effrayant. Pourtant personne ne savait réellement comment se déroulait une Guerre Divine, on en avait juste entendu parler. Apparemment, les pouvoirs qui étaient utilisé durant ce genre de Guerre pouvait aisément détruire un Monde... ce monde par exemple....

La folie se créât, les gens sortaient de partout pour rentrer partout ailleurs. On voulait s'acheter de quoi se protéger des Armées Divines et de leurs commandants, on voulait survivre à ce désastre. A quelques pas de Furokaï, une femme se fessait bousculer avant de tomber à terre et de se faire piétiner.

_________________
Tout acte à une conséquence…
MP avec titre explicite, s'il vous plait (sinon pas de réponse),
Réponse aléatoire aux RPs, ne m'attendez pas,
Rien ne s'efface, rien ne se prévois, tout s'improvise.
avatar
Destin
Admin-Fondateur
Admin-Fondateur

Nombre de messages : 2092
Surnom : Le Très-Haut
Pièces d'Or : 13536
Niveau : 10000
Puissance :
100 / 100100 / 100

Race : Esprit Divin
Classe : Maître de la destinée des êtres
Age : Plus vieux que le monde

http://hamorya.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour.

Message  Invité le Ven 11 Juin - 12:00

Furokaï regarda autour de lui l'animation soudaine. Il était dans son élément au sein de ces mouvements de foules, mais ce n'était pas le cas de tout le monde.

Il se dirigea vers la femme qui avait-été renversé.

Elle avait failli être la première "victime" de cette guerre. Et que représentait-elle face aux centaines d'innocent qui risquait de périr durant ces événements. Mais c'était tout sauf une raison de la laisser périr, on est dans hommes oui ou non? N'y a-t-il nul part une quelconque exigence d'aider son prochain? Une certaine moralité? Peut de gens était suffisamment fin pour écouté ce faible rythme qui ponctue toute réflexion. Quelle facilité de se laisser allez à ses seuls passions, émotions. Mais quelles déceptions à terme...

Furokaï releva donc cette femme, et, après l'avoir mise en lieu sur, un peu à l'écart de la foule, entreprit de se rendre à Hamorya..
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum